Dissertation : exemple de plan – Philosophie – Terminale – Les Bons Profs



Views:139984|Rating:4.84|View Time:3:44Minutes|Likes:676|Dislikes:23
Un exemple de plan fait par un prof de philo ! Plus de vidéos sur

[Musique] alors on va envisager un cas concret relativement au plan on a déjà vu qu'elles devaient être les propriétés du plat on va voir dans quelle mesure on peut véritablement les mettre en pratique je reprends le même sujet peut-on reprocher à une oeuvre d'art de ne rien vouloir dire j'avais formulée la problématique suivante je la reprends faut-il penser que toutes les oeuvres d'art exprime quelque chose ou comprendre qu'au contraire la spécificité de l'art réside dans son caractère irréductible à tout discours on a bien vu le caractère alternatif l'alternative présentée alors je vous rappelle les caractéristiques d'un bon plan et on va voir pour chaque partie que chaque partie chaque formulation de thèse répond bien aux problèmes répond bien aux sujets c'est à dire la question posée est à la fois à bien ce caractère contradictoire d'une partie à l'autre et ce caractère progressif on y va formulation de la thèse défendue par la première partie on ne peut reprocher à une oeuvre d'art de ne rien vouloir dire puisqu'elle ne se manifestent précisément pas sous la forme d'un discours vous voyez bien qu'elle répond aux sujets à la question posée à savoir est-ce qu'on peut oui ou non reprocher une oeuvre d'art de ne rien vouloir dire et à la fois elle répond au problème on s'est donné jusqu'à l'an reprendre un petit peu les termes premier point de thèses défendues dans toute la partie deuxième partie on peut cependant exigé d'elle qu'elle exprime quelque chose puisque on doit pouvoir les contempler une manifestation de l'esprit alors cette deuxième partie elle est essentielle ici à la fois elle répond clairement aux sujets puisque on exige qu'elle exprime quelque chose c'est donc on peut lui reprocher de ne rien vouloir dire et à la fois elle est donc en contradiction avec la première partie elle répond au sujet mais elle cool de cette première partie puisque l an elle est progressivement établis à partir de cette première partie qui nous avait dit qu'une oeuvre d'art ne se manifestent précisément pas sous la forme d'un discours dont elle dérive de cette première partie elle répond sujet elle répond aux problèmes et elle est en contradiction puis une troisième partie que je n'ai formulées ici que d'une manière un petit peu interrogatif puisque précisément c'est vraiment l'aboutissement de notre réflexion nous sommes en droit de nous demander pourtant si l'art ne permet pas davantage une expérience sensible que spirituelle il nous faudra ici préciser en quoi elle répond au sujet si la rend possible une expérience davantage sensible que spirituelle et bien on ne peut évidemment plus lui reprocher de ne rien vouloir dire c'est à dire de ne pas renvoyer à l'esprit un l'art peut se contenter et c'est d'ailleurs sa spécificité l'arc se contenter de faire ou de rendre possible une expérience du corps on va dire relatives au sens du corps voilà de nouveau cette troisième partie est en contradiction avec la partie qui précède puisque la réponse qu'elles formulent vis-à-vis du sujet est exactement opposées elle reprend certains éléments de la première partie ça c'est l'idéal mais c'est pas toujours facile et elle répond aux problèmes ou en tout cas elle traite elle aboutit sur le problème qu'on s'était donné voilà [Musique]

32 Replies to “Dissertation : exemple de plan – Philosophie – Terminale – Les Bons Profs”

  1. Merci pour votre vidéo, qui est intéressante. Toutefois, il me semble délicat de dire que les parties doivent être en "contradiction" les unes avec les autres. En général, cela amène l'élève à opter pour le type de plan suivant : 1) oui ; 2) non ; 3) oui et non. Type de plan très superficiel qui ne permet pas de faire une bonne dissertation. S'il y a bien une chose sur laquelle les professeurs insistent lorsqu'on fait des études de philosophie à l'Université, c'est qu'il ne faut pas se contredire dans le développement, puisque si une partie dit le contraire de la précédente, alors la précédente devient fausse.

    Il vaudrait mieux dire, me semble-t-il, que les parties envisagent des pistes différentes et se "nuancent" les unes les autres, sans se contredire. Un raisonnement qui se contredit est, par conséquent, un raisonnement erroné.

  2. Nous on nous fait formuler le plan avec
    Si une ouvre c'est … alors on peut reprocher à une oeuvre d'art de rien vouloir dire car….
    Si une oeuvre d'art c'est. … alors on ne peut pas reprocher à une oeuvre de be rien vouloir dire car. …
    Est ce qu'il faut nécessairement passer par cette formulation ?

  3. je ne comprend pas votre première partie dans mon cour il n'y a absolument rien que je pourrais mettre nous avons étudiez Platon Hegel et Bergson. Puis Platon et Bergson rentrent dans la 2eme partie si quelqu'un peut m'expliquer

  4. Peut-on reprocher à une œuvre d'art de ne rien vouloir dire ?
    Les thèses que vous exposez, monsieur le professeur, sont prématurées par rapport à la question posée, non ? Car encore faudrait-il trouver une œuvre d'art qui ne "dise rien". L’œuvre n'est-elle pas systématiquement un discours ? C'est à dire la manifestation d'une intention. L'intention, par exemple, de ne rien dire. De la même manière que Parménide refusait le non-être qui est l'être que l'on appelle non-être. Le carré noir de Malevitch existe non en tant que simple carré noir, (auquel cas ce ne serait pas une œuvre d'art ) mais en tant qu'intention. Quelle qu'elle soit en s'en fiche, car ce n'est pas la question ici posée.
    La spécificité de l'art c'est justement de procéder d'une intention qui est pas nature un discours. Non de mots, mais de tâche colorées, d’installations diverses, de caca, de tout ce que vous voulez sauf…de rien. Qui serait dans ce cas absence de discours, d'intention.
    Vouloir réaliser une œuvre d'art qui ne dirait rien reviendrait, peut-être, à définir le néant. Idée destructrice d'elle même.
    J'aurais vraiment du mal à me conformer à cette manie des plans, ce travail scolaire que l'on demande…J'admire les étudiants pour ça.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *